Prestige de la musique de chambre


Conservatoire à rayonnement départemental de Chartres


Programme :
Quatuor en sol mineur K.478 pour piano et cordes de Mozart (1785)
Quatuor pour piano et cordes op.47 de Schumann (1842)
Quintette pour piano et cordes en fa mineur op.34 de Brahms (1866)

C’est une superbe soirée musicale qui s’annonce avec un programme établi à la fois pour les connaisseurs de musique classique et les néophytes. Dans notre belle salle à l’italienne, les trois géants de la musique classique que sont Brahms, Mozart et Schumann vont être magnifiquement représentés.
C’est avec Mozart que nous débuterons cette soirée, grâce auquel le piano s’installe de façon définitive sur le trône de la musique classique. Vingt-sept concertos et de nombreuses œuvres de musique de chambre sont les apports du génie de Salzbourg. Le piano, l’instrument de Mozart, devient avec lui le traducteur privilégié de toutes les émotions de l’âme humaine. Son 1er Quatuor en sol mineur est la première œuvre d’envergure écrite pour cette formation. Contemporain des Noces de Figaro, il est en fait un véritable concerto pour piano dans lequel le trio à cordes sensé « accompagner le soliste » prend une place inédite dans un dialogue à parts égales. D’atmosphère très « Sturm und Drang », l’œuvre fit le désarroi des auditeurs viennois de l’époque.
Œuvre unique dans le monde schumanien, son quatuor avec piano, que l’on couple souvent avec le Quintette op.44, son vrai faux jumeau, est l’une des œuvres de musique de chambre romantique les plus célébrées. Son troisième mouvement notamment, empreint de nostalgie, est le plus connu et laisse la part belle au chant élégiaque et chaleureux du violoncelle.
Enfin, le Quintette en fa mineur de Brahms peut être considéré comme le point final du genre pour ce qui est de la musique allemande. Il ne trouva sa forme définitive qu’après bien des essais : quintette à cordes d’abord, puis version à deux pianos. C’est enfin dans l’association des deux timbres : quatuor à cordes et piano qu’il s’épanouit avec l’évidence et la puissance incontestables d’un chef-d’œuvre.
Le programme de cette soirée réunit cinq excellents musiciens et trois œuvres parmi les plus marquantes de l’histoire de la musique.

Musique classique


Vendredi 7 octobre // 20h30


DURÉE 1H45
GRANDE SALLE

Avec : Aurélien Pontier, piano ; Jacques Bonvallet et Priscille Lachat, violons ; Laurent Camatte, alto ; Cécile De Hann, violoncelle.
  • Stacks Image 928

    Prestige de la musique de chambre

    Link