Anna Karénine


Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi


D’après Léon Tolstoï


Compagnie La Ronde de nuit // Gaëtan Vassart


Avec Golshifteh Farahani


Gaëtan Vassart réalise la première adaptation théâtrale en France d’un roman emblématique de la littérature.
La belle, noble et insoumise Anna Karénine mène une vie rangée auprès de son fils et de son époux,
un politicien puissant. Elle jouit d’un statut social enviable, jusqu’au jour où elle rencontre le Comte Alexis Vronski. Un regard aura suffi pour se vouer un amour fou. Après avoir tenté d’étouffer sa passion, avoué son infidélité à son mari, elle fait alors le choix de vivre cette passion. Pour avoir défié la morale, elle sera bannie. Dévastée par le doute, dépassée par son destin, Anna la pure n'y survivra pas. Gaëtan Vassart traite le chef-d’œuvre de Tolstoï comme une tragédie antique. Il centre cette adaptation sur la passion, mais aussi sur la modernité de la pensée du « père fondateur de la littérature russe » : sa vision de l’émancipation des femmes et son plaidoyer en faveur de « l’éducation des masses comme levier de progrès ».
Dans le rôle-titre, l’actrice iranienne Golshifteh Farahani, condamnée à l’exil, pour avoir posé bras et tête nus lors d’un festival, est bouleversante. Elle a l’aura des grandes héroïnes romanesques. Femme rejetée, exilée, elle porte en elle une passion fiévreuse, un désir d’absolu que Gaëtan Vassart a su sublimer dans cette adaptation magistrale de l’immense roman et en a fait une ode à l’émancipation féminine et sociale.

« Golshifteh Farahani est une actrice lumineuse avec sur scène une formidable présence ». France Info
« [Gaëtan Vassart] fait rayonner Golshifteh Farahani au milieu d'une talentueuse distribution ». Télérama
« L'actrice iranienne irradie. Golshifteh Farahani est magnifique, sa présence scénique aimante tous les regards ». Libération

THÉÂTRE


Mardi 18 octobre // 20h30


DURÉE 2H15
GRANDE SALLE

Avec : Golshifteh Farahani, Emeline Bayart, Xavier Boiffier, Sabrina Kouroughli, Xavier Legrand, Manon Rousselle, Igor Skreblin, Stanislas Stanic, Alexandre Steiger. Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy. Lumières : Olivier Oudiou. Son : David Geffard. Vidéo : Gaëtan Vassart, Diego Governatori. Costumes : Stéphanie Coudert. Chorégraphie : Cécile Bon. Collaboration artistique : Laure Roldàn.Production : Compagnie La Ronde de Nuit. Coproduction : Théâtre Montansier/Versailles. Aide à la production dramatique Drac Île-de-France – ministère de la Culture et de la Communication. Participation artistique du Jeune Théâtre national. Soutien : Adami, Spedidam, Mairie de Paris, Théâtre national de Nice, Équinoxe – scène nationale/Châteauroux, Scène nationale d’Albi, Ferme du Buisson – scène nationale/Marne-la-Vallée, Théâtre de Suresnes Jean Vilar. Coréalisation : Théâtre de La Tempête. Remerciements : Comédie-Française, T2G-CDN/Gennevilliers, Théâtre de la Colline (construction décor). © Diego Governatori.
  • Stacks Image 928

    Anna Karénine

    Link